En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

J'accepte

Comment sécher rapidement sans perdre de muscle ?

Publié le : 30/06/2017 10:36:33
Catégories : Dossier spécial


Quand on évoque un objectif de « sèche », on pense immédiatement à l’élimination des graisses qui masquent les muscles, et en particulier la sangle abdominale. Mais pour obtenir une bonne définition, il est aussi important de maintenir en parallèle les acquis en terme de développement musculaire. Ainsi, le but est double : brûler les graisses tout en préservant, voire en renforçant, la masse maigre gagnée au fil des entraînements.

A ce titre, plusieurs leviers sont à votre disposition. Dans ce dossier, nous avons choisi de focaliser notre attention sur deux d’entre eux : la nutrition et la supplémentation, qui, associées judicieusement, concourent à l’obtention des meilleurs résultats.

Suivre une alimentation adaptée

Pour avoir et conserver un taux de graisse corporel bas caractéristique d’une bonne condition physique, vous devez améliorer et maintenir la qualité de votre nutrition en prenant l’habitude de respecter des règles très simples.

• La protéine : un nutriment indispensable

La protéine est la matière première essentielle au maintien et au renforcement du capital musculaire (elle apporte effectivement les acides aminés, qui sont utilisés pour fabriquer de nouvelles fibres). Plus ce dernier est important, plus on brûle de calories au cours de l’effort, car les muscles sont des tissus très actifs d’un point de vue métabolique (leur simple entretien engendre d’importantes dépenses énergétiques).

La protéine se distingue par son effet thermogène supérieur par rapport aux glucides et aux lipides, c’est-à-dire que l’organisme utilise plus de calories pour l’assimiler, ce qui contribue à l’accélération du métabolisme et à une combustion accrue des réserves graisseuses. Elle favorise en outre la sensation de satiété.

Il est donc primordial de consommer chaque jour une proportion adéquate de protéine de qualité. On estime que les besoins protéiques quotidiens des athlètes de force varient entre 1,8 et 2 g de protéine par kilo de poids de corps. Parmi les meilleures options, citons la viande blanche, la viande rouge maigre, les oeufs, le poisson, le fromage blanc maigre, les complexes nutritionnels intégrés et les protéines solubles.

• Favoriser une répartition équitable de l’apport calorique sur la journée

En suivant le schéma classique petit-déjeuner/déjeuner/dîner, vous laissez, entre chaque repas, des plages de temps trop longues, durant lesquelles vous vous retrouvez en état de «rupture nutritionnelle», si bien que l’organisme se met à tourner au ralenti, voire même à dégrader de la masse maigre (pour y puiser les acides aminés dont il a besoin), tout en faisant en sorte de préserver ses réserves de graisse. Bref, il ne fonctionne pas de manière optimale.

Au contraire, le fait de respecter un plan de nutrition étalé sur 5 ou 6 occasions quotidiennes favorise la mise en place d’un environnement métabolique propice à l’élimination des tissus adipeux et à la croissance musculaire. La science l’a d’ailleurs prouvé à de nombreuses reprises. En apportant toutes les 3 à 4 heures un flux de protéine et d’hydrates de carbone complexes à vos muscles, vous leur fournissez directement tout ce dont ils ont besoin et vous empêchez automatiquement la réponse classique de l’organisme lorsque vous le privez, c’est-à-dire le ralentissement du métabolisme. De plus, vous évitez tout risque de fringales et les taux de sucre sanguin et d’insuline restent stables, ce qui assure une meilleure absorption des nutriments et empêche leur stockage sous forme de réserves adipeuses.

• La question des glucides

En matière d’apport glucidique, il est important de trouver le bon équilibre. Car les glucides peuvent certes être source de stockage adipeux, mais ils constituent également la source d’énergie de l’organisme et sont aussi capables d’aider à prendre du muscle (ils jouent un rôle de soutien par rapport à la protéine : ils provoquent la libération d’insuline, l’hormone nécessaire au transport des acides aminés dans les muscles).

L’astuce est d’en consommer suffisamment pour fournir le carburant nécessaire à l’effort, mais en restant modéré et en évitant l’approche «zéro glucides». Car si vous les supprimez totalement, vous n’aurez plus d’énergie pour vous entraîner, ce qui freinera l’activité métabolique. Il apparaît également qu’une diminution excessive de la quantité d’hydrates de carbone complexes consommés a tendance à inhiber la production d’une hormone, dont le rôle consiste à maintenir un métabolisme élevé.

Dans le cadre d’un objectif de sèche, les meilleurs choix sont les hydrates de carbone complexes (flocons d’avoine, pain complet, patates douces, nouilles au sarrasin et riz basmati), qui, contrairement aux sucres simples, sont assimilés lentement par l’organisme.

• Sélectionner les bonnes graisses

Les graisses sont des nutriments importants pour la santé, mais elles sont riches en calories : en effet, 1 g de lipides apporte 9 calories (tandis qu’1 g de protéine ou d’hydrates de carbone procure 4 calories). Pour un physique sec et musclé, vous devez donc limiter vos apports en lipides, notamment ceux en graisses saturées, et privilégier les lipides monoinsaturés (que l’on retrouve dans les oléagineux, l’huile d’olive et les avocats) et polyinsaturés (poissons gras). En effet, ces derniers sont brûlés en priorité pour produire de l’énergie au lieu d’être mis en réserve sous forme de tissus adipeux.

Si la performance athlétique passe tout d’abord par la performance nutritionnelle, elle implique également un choix judicieux de compléments capables d’accompagner votre progression.

 

Le rôle des suppléments

En contribuant à renforcer les mécanismes que vous actionnez en vous alimentant correctement, les brûle-graisse constituent une aide précieuse dans le cadre d’une démarche de sèche. Les agents qui les composent agissent selon des modes d’action différents mais parfaitement complémentaires.

• Action thermogénique et lipolytique

L’objectif consiste à augmenter les dépenses énergétiques de l’organisme (thermogenèse) tout en le poussant à puiser en priorité dans les stocks graisseux (accentuation de la lipolyse) pour la production d’énergie dont le corps a besoin afin d’alimenter les muscles durant l’entraînement. Il s’agit de deux techniques parfaitement synergiques qui participent à l’accélération du rythme métabolique et de la combustion des graisses. L’organisme est amené à brûler davantage de calories qu’il ne le fait habituellement.

• Effet diurétique

Le stockage adipeux s’accompagne très souvent d’un effet de rétention d’eau causé par une accumulation de fluides entre la peau et les muscles. Il convient alors de favoriser l’élimination de ces derniers. C’est le rôle des actifs diurétiques, qui contribuent à drainer les tissus. Leur action permet d’effacer l’effet « gonflé ». Les muscles ne sont plus masqués par celui-ci, ils sont bien visibles.

• Action glycogénique

Certains agents sont quant à eux susceptibles d’influencer favorablement le métabolisme des glucides apportés via l’alimentation. Ils évitent que ceux-ci ne soient stockés sous forme de graisse par le corps : au contraire, ils sont mis en réserve sous forme de glycogène, que l’organisme peut ensuite utiliser comme carburant durant l’effort.

• Effet anticatabolique

L’une des clés d’une sèche réussie et durable, c’est de maintenir, voire de renforcer le capital musculaire, car les muscles sont des tissus très actifs métaboliquement, qui génèrent d’importantes dépenses caloriques pour être entretenus. D’où l’intérêt d’intégrer des agents capables de lutter contre la fonte musculaire. Ainsi, les fibres sont mieux protégées, ce qui se traduit par une amélioration de la composition corporelle (c’est-à-dire du ratio muscle-graisse).

• Action tonifiante

Il peut arriver, alors que vous aspirez à être en meilleure condition physique, que vous vous sentiez fatigué. Grâce aux composés énergisants, vous restez dynamique et actif et bénéficiez d’un surcroît d’énergie, notamment au moment des séances, ce qui vous permet de vous exercer intensément et de rester en parfaite forme.

Les complexes brûleurs de graisse qui combinent ces différents modes d’action permettent de lutter efficacement contre les tissus adipeux. Très rapidement, les muscles deviennent plus apparents, vos abdos se dessinent, votre sangle abdominale s’affine, la définition musculaire s’améliore très nettement.

En les associant à un plan de nutrition adapté dans le cadre d’un entraînement régulier, vous êtes assuré de réduire votre taux de graisse corporelle et de bénéficier d’extraordinaires gains de performance.


Témoignages

« Dans mon métier de coach, j’ai besoin de rester en bonne condition physique toute l’année, mais ce n’est pas tout le temps forcément évident. Ma solution : Lipoxyl 50X, qui est pour moi une véritable référence en matière de brûleur de graisses ! C’est un outil hyper efficace pour éliminer la graisse et sécher rapidement. Le coup de boost caractéristique de Lipoxyl 50X est idéal pour s’entraîner intensément et rester en parfaite forme. »

Chris M.

« Je n’avais jamais testé de brûleurs effervescents et je ne voyais pas très bien ce que ça pouvait apporter de plus. Je dois bien reconnaître que je n’ai pas été déçu : pour la première fois j’ai pu voir le supplément agir. 3,5 kg perdus en un mois : objectif atteint ! J’étais aussi prêt à battre des records, à faire des séances d’exception, et surtout sans aucune sensation de nervosité. Je ne peux plus m’en passer, j’emploie systématiquement une dose avant chaque entraînement ! »

Alex G.

 

Article du Dynamag n° 127 – Juillet Août 2017
Le Dynamag est un magazine gratuit offert par Dynalife
Si vous désirez vous abonner au Magazine Gratuit
cliquez sur le lien suivant.

https://www.e-dynalife.com/dynamag

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)